UBIQUITY – Lionel Behra

Il est là. Tout près. Il m’épie, me menace.. Il sait tout de moi, même mes secrets inavouables. Il veut se venger et s’en prend à mes proches. La police commence à me suspecter car toutes les preuves semblent me désigner. Elles sont si irréfutables que je commence moi-même à douter. Et si les flics avaient raison ? Et si, finalement, cet homme … c’était moi ?

25035180_553261255029065_1265721600_o

J’ai terminé cette semaine Ubiquity de Lionel Behra ✌

C’est un auteur que j’ai pu rencontrer déjà à trois reprises, car j’ai la chance qu’on habite la même région. Je l’ai déjà rencontré à un salon littéraire dans un petit village, où son roman Les Arcanes Du Temps m’avait énormément tentée. Et tout ce que je peux vous dire, c’est foncez ! Je l’ai vraiment adoré. C’est un roman mêlant fantastique, histoire et aventure à la perfection. Il y a une justesse dans l’intrigue qui est vraiment remarquable! J’ai pu le revoir aux Imaginales, qui fut d’ailleurs un très très bon souvenir ! A cette occasion, je me suis procurée Ubiquity et une dernière fois où je lui ai pris son dernier roman: L’auréole des Condamnés (que je n’ai toujours pas lu).

Ici, c’est un changement radical par rapport aux Arcanes du Temps. C’est un roman psychologique axé sur l’ubiquité. C’est un genre de roman que je n’avais pas encore eu l’occasion de tester.

Le prologue m’a énormément plu, dans le sens où on le comprend seulement à la fin (enfin pour ma part en tout cas). L’auteur arrive à nous emmêler les pinceaux, si bien qu’on ne sait plus qui croire, qui suivre. Il y a un côté cru également, il n’y a pas réellement de censure dans les scènes que ce soit de violence ou de sexe, et j’y ai retrouvé un petit côté Stephen King dans ces détails. Parce qu’on sait tous que le maître de l’horreur n’a aucun tabou et aucun filtre en description.

J’ai vraiment apprécié l’intrigue mais peut-être un peu moins la fin. Il y avait tout le long du livre un certain côté de rationalité et de crédibilité, mais la fin était peut être un peu trop grosse pour moi.

En tout cas, ce roman m’a tenu en haleine, il me restait à l’esprit. N’est-ce pas là, le principal ? 🙏

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s