JOUR 8 #CalAventLivresque

Hello les bouquivores 💗

J’ai décidé de me lancer dans le jolie concept de La Malle aux Livres et de Sur l’étagère derrière la sirène en plastique.  Il s’agit du calendrier de l’avent livresque, pour lequel chaque jour, il y a un thème particulier. Je vous présenterai le livre qui me vient à l’esprit chaque jour. C’est un projet qui me plait énormément car cela permet de ressortir de vieux livres enfouis dans la bibliothèque et de les mettre en avant. 

Aujourd’hui, l’intitulé est :

Une citation que tu aimes 

i (12)

La citation qui me parle le plus est tirée du premier tome Never Forget de Monica Murphy. Ce livre m’a énormément touché et alors cette citation… Comment dire ? C’est exactement moi et d’autant plus que quand je l’ai lu, j’étais (et je suis encore un peu) dans une période assez difficile. Alors cette citation est très importante pour moi:

•·•

J’en ai marre d’avoir peur. De laisser tomber à la première difficulté. De ne jamais rien essayer. J’abandonne toujours, ou alors je ne tente même pas ma chance. Je reste cette petite chose fragile dans sa coquille qui rentre la tête dans les épaules et tente de se rendre invisible.

•·•

Mais pour le plaisir, et parce que je ne peux pas faire autrement, je vous laisse en bonus une citation de Stephen King que j’aime énormément, tiré de Cellulaire:

•·•

Ce que Darwin a été trop poli pour dire, mes amis, c’est que nous sommes parvenus à régner sur la terre non parce que nous étions les plus malins, ou les plus méchants, mais parce que nous avons toujours été les plus déments, les plus grands enfoirés meurtriers de toute la jungle.

•·•

 

Et vous à quoi vous fait penser l’intitulé ?

 

Publicités

7 commentaires

  1. J’aime beaucoup la citation de Stephen King. Dans mon cas, celle qui m’a le plus touché provient de Benjamin Alire Sáenz : Avec toute ma colère d’enfant, j’avais demandé à ma mère : « Pourquoi tu t’es mariée à un type pareil ? »
    Elle m’avait souri et m’avait recoiffé du bout des doigts. Ça a toujours été son truc. En me regardant droit dans les yeux, elle avait calmement répondu : « Ton père était magnifique. »
    J’aurais voulu lui demander où était passée toute cette beauté

    Aimé par 1 personne

  2. J’adore la première citation, elle m’interpelle beaucoup ! Et sinon, ma citation préféré vient de The Cruel Prince :  » If you hurt me, I wouldn’t cry. I would hurt you back. »

    Bon, dit comme ça, c’est violent, mais dans le contexte du livre, on voit que c’est plutôt une métaphore, dans le sens où le personnage ne se laisse pas marcher du les pieds et n’hésite pas à se relever au lieu de s’acharner sur son sort ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s