Pardon – Erika Boyer

Hello les bouquivores !

Je reviens pour vous parler du premier roman de Erika Boyer, il s’agit de Pardon !

Tandis que le monde évolue et que la jeunesse fait preuve d’une plus grande ouverture d’esprit qu’avant, il reste tout de même des sujets dont il ne faut pas parler, des tabous qui ne sont pas prêts à être brisés. Mais quand l’inceste cache un amour inconditionnel, que deux âmes ont simplement eu la malchance de ne pas naître dans les bons corps, n’est-il pas envisageable d’accepter l’inacceptable ?

Will ne prendra pas le risque, il préférera partir à 600 km de sa soeur plutôt que de potentiellement l’entraîner dans sa déchéance. Reste à savoir si « loin des yeux, loin du coeur » est une réalité ou bien un proverbe menteur, et si Sarah acceptera de perdre son frère dans ce sacrifice amoureux.

DSC_0036

Grande avancée dans mon aventure livresque, je fais partie cette année de La Constellation de la Plume, un partenariat de un an avec la merveilleuse Erika ! J’ai donc enfin pu découvrir son travail à travers ce roman, et ce ne sera certainement pas le dernier !

Ce qui m’avait attiré dans le travail de Erika, c’est l’approche dans ses romans. Il y a toujours une thématique bien précise et parfois assez tabou ou encore très peu abordé. Ici, on y aborde l’amour entre un frère et une sœur. Pour ce qui est de l’inabordable, on est dans quelque chose ! Le seul livre avec ce sujet que j’ai lu, et qui est assez connu, c’est celui de Tabitha Suzuma, Forbidden.

Ce n’est pas quelque chose qui me choque, et je ne suis pas du genre à me mettre des œillères sur ce genre de sujets, bien qu’il y ait encore trop de personnes qui le font. Il faut savoir s’ouvrir au gens, et essayer de comprendre même si on n’y adhère pas. L’amour entre un frère et une soeur n’est pas quelque chose que je conçois, mais je peux le comprendre. Là est toute la différence.

Je dois avouer que le début du roman m’a un peu déstabilisé. Je ne savais pas où l’autrice voulait nous emmener. On se retrouve avec Will qui débarque dans une ville à plusieurs centaines de km de chez lui et ne rentrera pas avant des années. Il va même jusqu’à ne jamais appeler et envoyer des sms. Ce côté là a été très compliqué pour moi à imaginer étant donné ma proximité avec ma famille, mais ça me permet de voir les choses autrement, donc c’est un bon point.

Mais c’est vrai que le début a été complique pour ma part. Je suis vraiment rentrée dans l’histoire environ à la moitié quand un personnage va enfin entré dans l’histoire pour de bon. L’histoire d’amour décrite est vraiment belle et est tellement pure. On est projeté dans leur amour sans barrière, sans mensonge. On est confronté à leurs peurs, à leurs indécisions mais surtout à la puissance de leurs sentiments. Ca me gonfle toujours le coeur de voir autant d’amour pur et sincère dans ce genre de roman, et je remercie l’autrice de nous retranscrire ça.

Ce qui m’a vraiment plu à côté de ça, c’est réellement les liens que tissent Will avec d’autres personnes. Que ce soit la famille chez qui il loue, les amis qu’il se fait à la fac ou encore au boulot qu’il trouve. Une bienveillance règne dans ce roman, même si certaines personnes se détourneront de lui au fur et à mesure de l’histoire.

 

Au final, c’est un roman très court mais qui sait bousculer nos idéaux. Il faut le lire avec l’esprit ouvert et tenter du mieux possible de comprendre. C’est un excellent de moyen de se remettre en question et de voir les choses autrement. 

 

 

 

Brise mon cœur si ça te plaît, cela ne m’empêchera pas de t’aimer. Je me fiche de ne pas être ta première fois si je peux être ta dernière.

•··•

J’avais envie de lui dire que je crevais en son absence, qu’elle était mon tout, que sans elle je n’étais qu’une enveloppe vide, sans âme, et que je l’aimais outre mesure. Mais je m’étais contenté de banalité, aussi creuses que ma vie sans elle.

6 commentaires

  1. Merci beaucoup pour ce retour détaillé ! C’est vraiment intéressant de savoir ce que tu as aimé ou non, comment tu as perçu certaines choses aussi, cela offre différents points de vue et c’est ce que j’aime tant dans la lecture et les échanges qui en découlent.
    Je te remercie d’avoir lu mon premier roman et d’avoir rédigé cette belle chronique ♡

    Aimé par 1 personne

  2. Je trouve intéressant de traiter ce type de sujet même s’il faut savoir le faire avec délicatesse dans nos contrées et ne jamais perdre de vue que dans d’autres, ce n’est pas un problème. Par contre, j’ai du mal avec certaines histoires sur le thème mais celui-ci a l’air intéressant.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s