Le projet Vanility – Marion Salvat

Hello les bouquivores !

Je reviens afin de vous parler de mon dernier coup de coeur. Il s’agit de Le Projet Vanility de Marion Salvat.

En 2040, la mise au point d’un traitement nommé Centurion permet de guérir bon nombre de maladies jusque là incurables, mais avec pour effet secondaire l’obtention de capacités hors du commun. Un siècle plus tard, la méfiance entre Porteurs du Centurion et Naturels n’a jamais été aussi forte.

Après avoir grandi loin du monde moderne, Maxine, jeune Porteur de 16 ans, déménage à Paris où elle découvre cette société divisée dans laquelle elle devra trouver sa place et, aidée de ses nouveaux amis, résoudre le mystère qui entoure la mort de son père.

DSC_0010-1.JPG

Je remercie Marion Salvat pour sa confiance et pour l’envoi de son roman. Je la remercie vraiment parce que j’ai juste adoré ce roman. Je sais rester honnête et là j’ai eu un véritable coup de cœur pour cette histoire.

On y retrouve tout ce que j’aime: une histoire fantastique, une intrigue extrêmement bien ficelée et une profondeur dans l’écrit. J’avais peur de tomber dans ce genre d’histoire un peu vu et revu et pourtant pas du tout !

On se retrouve avec Maxine qui va retourner à Paris après avoir passé pratiquement toute sa vie sur le continent africain. Au début, on ne sait pas trop dans quel univers on est tombée, et au fur et à mesure des pages on en apprend de plus en plus. Cette distinction entre Porteurs et Naturels, les véhicules volants, un Paris moderne et futuriste mais également des facultés toutes très intéressantes. On s’identifie énormément à Maxime parce qu’au final on découvre cette société avec elle.

Beaucoup de points sont flous mais l’intrigue se déploie naturellement au fur et à mesure du récit. J’ai adoré les différents personnages qui tous apportent un intérêt à l’histoire. Ils ont une histoire, de la consistance et c’est très important pour moi.  Ça m’a un peu fait penser aux relations que peuvent avoir le groupe d’adolescents dans Autre-Monde ou dans Red Rising. Ce sont de véritables amitiés avec un lien très forts.

A côté de ça, j’ai adoré le rythme de l’histoire. On ne s’ennuie pas une seule fois et tout s’enchaîne avec naturel. Le temps de l’école, les sorties, les découvertes sont très bien placés au fil de la lecture et on progresse à un rythme qui a, pour ma part, su me convenir. L’autrice prend le temps pour planter son décor, et pour faire évoluer les relations entre les personnages sans aller trop vite (et ça, c’est vraiment top !).

Que dire de l’intrigue ? Elle est juste dingue. On peut peut-être se douter de ce qu’il va se passer, mais franchement tout est tellement bien amené que ça ne dérange en rien la lecture. J’ai eu comme l’impression de revivre (à petite échelle), l’épopée des jeunes dans Prémonitions de L.J Smith qui m’avait tant marqué durant mon adolescence.

 

En bref, j’ai vraiment aimé ce roman, et j’ai très très très TRÈS envie de découvrir la suite de cette histoire. Et puis, faut se l’avouer, la couverture du livre est juste magnifique ! Tellement dommage de ne l’avoir qu’en numérique ahah. 

 

Elle l’avait toujours comparée à un dangereux rapace prêt à fondre sur ses proies au moindre signe de faiblesse.

•··•

C’était une femme au caractère revêche et à l’humeur grincheuse qui prenait un singulier plaisir à pointer les défauts de tout le monde et à prodiguer des conseils qu’il fallait absolument prendre en compte sous peine d’être foudroyé sur place par son regard de gorgone.

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s