Élève doué – Stephen King (NOUVELLE)

Hello tout le monde !

Aujourd’hui, je viens vous parler de la deuxième nouvelle issue du recueil Différentes Saisons de Stephen King: Élève doué.

DSC_0017

(Vous excuserez mes ongles pas fait, je n’ai absolument plus le temps en ce moment 😭)

J’ai déjà parlé de la première nouvelle : Rita Hayworth et la Rédemption de Shawshank, qui était une nouvelle très optimiste contrairement à ce qu’on trouve d’habitude chez King. Eh bien, ce n’est absolument pas le cas de cette deuxième nouvelle. Elle est noire, dure, et brute. Ayez le cœur bien accroché, parce que si vous êtes un minimum sensible, je ne suis pas sur que vous aimerez cette histoire.

J’ai évidemment écouté également le podcast du Roi Stephen sur cette nouvelle, donc n’hésitez pas à faire de même si vous n’avez pas le temps ou pas l’envie de la lire, ou simplement pour compléter votre lecture 😉

C’est donc l’histoire d’un jeune de 12-13 ans qui se rend compte qu’un petit vieux de sa ville est en réalité un ancien SS, directeur d’un camp de concentration. Ce jeune, nommé Todd Bowden, se découvre une fascination morbide pour toutes ces histoires de juifs, d’expérimentations, de punitions etc… Il va réussir à faire chanter cet ancien nazi, en le menaçant de révéler sa réelle identité.

S’en suit un engrenage incontrôlable, que ni Dussander, l’ancien nazi, ni Todd ne parviendra à réellement s’en sortir. Cette fascination cruelle d’un adolescent et le vécu de Dussander a excellemment bien été décrit dans cette nouvelle. L’histoire se déroule sur plusieurs années, la tension monte crescendo et petit à petit, on se demande jusqu’où l’horreur peut aller.

Entre les meurtres de chats, de chien, s’en suit les sdf. On a l’impression qu’on monte de plus en plus dans l’horreur sans savoir réellement où cela va s’arrêter. Finalement, même si les actes de Dussander sont inimaginables, je me suis mise à avoir pitié de lui. Je ne sais pas vraiment pour quelle raison. J’ai eu l’impression qu’il était emprisonné dans son passé et que son seul moyen de s’en sortir, c’était de continuer ce qu’il faisait plus jeune.

En plus de ça, on observe tout le long des pages, l’évolution et le changement de comportement de Todd Bowden, qui fait vraiment froid dans le dos. Ce gosse a carrément un problème. J’ai adoré par contre la fin. Tout s’emboîtait et on était projeté dans l’engrenage de l’histoire sans avoir aucune prise pour s’en sortir. La fin est finalement très cohérente et je remercie King de ne pas nous avoir laissé sur une fin ouverte.

En bref, j’ai vraiment adoré cette nouvelle, où on peut admirer jusqu’où l’horreur humaine peut aller. 

Tu m’as fait ouvrir des cryptes qu’il aurait peut-être mieux valu laisser fermées, parce que j’ai découvert que ces cadavres avaient été enterrés vivants, et que quelques-uns ont encore un certain souffle.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s