(Relecture) Malronce – Maxime Chattam (AUTRE-MONDE)

Helloooooo !

Me revoilà pour vous parler du deuxième tome de la saga Autre-Monde de Maxime Chattam, aka ma saga favorite.

Imaginez un monde où la nature a repris le pouvoir, où les adultes sont redevenus sauvages et les enfants se sont assemblés en bandes pour survivre, où chaque promenade est une expédition, chaque jour passé, un exploit.

Un monde recouvert par un océan de forêts, peuplé de créatures fabuleuses, traversé de courants étranges, d’énergies nouvelles.

Un monde nouveau où trois adolescents tentent de déjouer les pièges d’une mystérieuse reine, acharnée à leur perte : Malronce. Oubliez tout ce que vous savez… pénétrez dans Autre-Monde.

DSC_0034.JPG

Je vous laisse mon avis sur le tome 1 : (Relecture) Autre-Monde 1 – Maxime Chattam.

Dans ce second volet, on se retrouve confronté à l’immensité de ce nouveau monde, bien plus fournit et détaillé que dans le un, qui ne laissait qu’une esquisse. On découvre au côté de l’Alliance des trois toute la richesse qui s’offre à eux, mais également la grandeur des dangers qui les côtoient.

J’ai particulier aimé redécouvrir tout ça, parce que l’une des raisons de pourquoi j’aime autant cet univers, c’est grâce à la description de toute cette nouvelle diversité. C’est grand, vaste et parfois inimaginable. Merci à M. Chattam de nous avoir créer un monde si généreux.

On en apprend un peu plus sur le quotidien des adultes, sur leur façon de rendre esclaves les enfants et surtout un petit peu d’informations sur la reine Malronce. La perversion des hommes est sans limite et on est confronté qu’aux prémices dans ce second tome. La quête du trio dans la forêt aveugle a été encore une fois riche d’imagination, et j’ai su construire toute une image dans mon esprit, tellement les descriptions sont réalisées avec brio.

On rentre un peu plus dans une narration adulte dans ce tome, même si parfois quelques répliques sont peut-être encore très « naïve« . On rencontre de nouveaux personnages, qui deviendront des persos forts dans les prochains tome et on en trouve d’autres, qu’on aurait bien voulu se passer. Dont un, que je crois, c’est celui que je DÉTESTE le plus dans TOUTE la saga réunie. M’enfin, je n’ai qu’une hâte, c’est de me souvenir quand est-ce qu’il est éliminé parce que j’ai complètement oublié (même si je crois que c’est loin dans les tomes).

Dans ce second tome, on se retrouve réellement au cœur de l’intrigue avec énormément d’actions surtout à la fin. D’ailleurs, parlons-en de cette fin qui sait me briser le cœur à chaque fois. La première fois que je l’ai lu, j’ai cru que j’allais mourir sur place, et je crois bien avoir couru dans la bibliothèque de ma mère afin de commencer le troisième directement. Aujourd’hui encore, en sachant ce qui va arriver, je n’ai pas pu résister à un petit serrement de cœur.

Je n’ai qu’une seule hâte, redécouvrir le troisième tome.

Dans un monde qui réclamait des ponts et des mains tendues, les Cyniks s’entouraient de murs et préparaient la guerre.
Il faut croire qu’on ne refait pas l’homme, se dit Tobias avec amertume.

•··•

Parce que le ciel c’est ça : les coulisses infinies de notre vie, l’écho quotidien de nos limites.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s