La Source S – Philippe Raxhon

Hello les bouquivores !

Je suis heureuse de venir vous parler aujourd’hui de La Source S de Philippe Raxhon parce que j’ai réellement aimé cette lecture !

Quel est le point commun entre le philosophe romain Sénèque, l’écrivain Oscar Wilde et l’empereur Napoléon Ier ? La Source S. Qu’est-ce qui relie Paris, Palerme, Dublin, Tel Aviv, Rome, Waterloo, Sainte-Hélène, et les chemins de la mémoire ? La Source S. Qu’est-ce qui pourrait bouleverser notre vision historique du monde ? La Source S. Qu’est-ce qui peut réunir un historien renommé, professeur à la Sorbonne, jouisseur, gourmand et amateur de grands vins sans modération et une jeune chercheuse sicilienne ambitieuse, instable et sensuelle à tomber par terre ? La Source S. Qu’est-ce qui peut tuer ou inviter à tuer dans un raffinement de cruauté ? La Source S. Qu’est-ce qui constitue une énigme insoluble, et le restera peut-être, même à la dernière page ? La Source S. Qu’est-ce qui est authentique dans cette histoire ? 

DSC_0017Je tiens tout d’abord à remercier l’auteur pour sa confiance 💓

Cette lecture bouscule tous nos idéaux, toutes nos croyances. C’est un fin mélange de surprenant, d’incroyable et de « non c’est pas possible ! ». Dès les premières pages, on se demande dans quoi on est tombé avec ce passage en 65 après J-C et de 1810. Laura, jeune doctorante sicilienne va tomber sur un document qui risque de bouleverser toute la société.

Ce que j’ai le plus apprécié dans ce roman, c’est l’apport pédagogique autour de la recherche historique que nous offre l’auteur. C’est dans ces moment-là que l’on voit son métier de professeur d’Université apparaître. Etant étudiante en licence d’histoire, j’ai vraiment apprécié accompagner toute cette recherche, aller au fond du document et observer toutes les démarches qu’il y a à réaliser. C’est criant de réalisme avec une pointe de fiction, si bien que l’on a du mal à déterminer la frontière de ce qui est réel et ce qui ne l’est pas finalement.

L’histoire se déploie entre recherches historiques, découvertes incroyables, repas gastronomiques et une romance qui s’installe doucement mais surement. Les personnages sont très enrichissants et finalement très complémentaires. La démarche d’avoir des chapitres courts fonctionnent diablement bien. Je me disais toujours encore un chapitre et finalement je continuais encore et encore parce que j’étais complètement intéressée et un petit chapitre de plus n’allait pas me faire de mal, n’est-ce pas ? 😉

C’est le côté addictif que je retiens le plus de cette histoire. C’est fascinant de pouvoir tout remettre en cause. Mon côté étudiant-historienne se pose toujours cette question: et si ce qu’on croit être une source sure, était finalement que mensonge ? C’est la pure curiosité qui me poussait toujours à me questionner à travers les pages. L’auteur sait très bien disposer les bons éléments aux bons endroits pour ne pas nous lasser ou nous en donner trop.

A côté du professeur Lapierre et Laura, d’autres personnages gravitent autour de ce couple d’historiens, entre famille, amis, chercheurs, alliés ou ennemis. Tout est très bien équilibré, assez pour faire avancer l’histoire. Alors oui, la dimension de la « menace » qui pèse n’est peut-être pas assez détaillée à mon sens, mais au final ce n’est loin d’être gênant à la lecture. Ce qui m’intéressait le plus étant la lettre de Sénèque et ses mystères. Il y a à noter une très grande description de différents lieux qui enrichissent l’histoire. On ne reste pas focaliser à Paris, mais on voyage en France, en Belgique, en Italie ou encore l’île Sainte-Hélène.

 

En conclusion, j’ai adoré cette histoire riche de réflexion, de remise en question et rempli de mystère. L’auteur a su titiller ma curiosité et me rendre complètement accro à toute cette démarche historique. Petit plus pour la couverture du roman qui est réellement magnifique !

 

Il faisait partie des intelligents qui cherchent à passer pour des imbéciles, une race bien plus redoutable que celle des imbéciles cherchant à passer pour des intelligents.

·••·

La force de diffusion d’une rumeur anonyme peut être stupéfiante et changer le cours de l’histoire, si cette rumeur répond à une attente du peuple.

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s