Un roman de l’ancien temps, Grandclapier – Joann Sfar

Hello les bouquivores !

Entrez dans l’univers totalement décalé de Grandclapier, prenez place, ici rien est ordinaire !

A Nissa, la reine Mathilde soumet ses deux prétendants, le Balafré et l’ogre Grandclapier, à une épreuve irréalisable afin de les départager : rapporter une licorne, espèce disparue. Cette quête entraîne l’ogre dans une série d’aventures jusqu’au jour où il rencontre Brasque-le-Noir, un géant barbare. Tout deux décident de s’allier dans un massacre sans pitié de ceux qui croisent leur route.

DSC_0013

Au détour d’une librairie, je suis tombée amoureuse de la couverture de ce roman, des détails au sein des dessins et du travail réalisé à l’extérieur comme à l’intérieur. Je ne l’avais jamais vu avant, et encore maintenant, il n’est pas très connu je trouve. Pourtant, j’ai adoré cette lecture palpitante, décalé et complètement wtf !

Avant de commencer, comment se fait-ce que ce roman soit édité dans la catégorie Gallimard jeunesse ? C’est un roman avec un vocabulaire et des scènes parfois très gores ou très orienté sexuel, absolument pas adapté pour un jeune lectorat à mon sens. Je laisserais ce livre seulement à de jeunes adultes et non pas à la catégorie jeunesse. 

Maintenant que cela est dit, entrons dans l’univers complètement déjanté de Grandclapier, un ogre, mais également d’un grand balafré. Au début, je croyais que l’histoire allait se centrer sur Brasque-le-Noir et finalement non. L’auteur parvient à renverser la tendance avec une narration très intelligente. Le style d’écriture est également très originale avec cette façon de raconter qui rend tout de suite la lecture beaucoup plus mystérieuse mais aussi intéressante. On ne peut pas s’ennuyer, en plus du fait que c’est un roman de seulement 200 pages.

Donc un univers riche, dense, pas ennuyant du tout et très divertissant. Mais il y a quand même des scènes assez violentes de morts, ce qui explique que je ne laisserai pas ce roman à de trop jeunes personnes. A la base, je ne suis pas forcément un fana de l’héroïc fantasy, mais ici, tout est très bien dosé: les retours en arrières sont bien amenés, le personnages sont explicites et on ne se mélange pas les pinceaux entre divers noms de lieux ou de personnes que l’on ne retient pas.

 

Humour, Singularité, et univers bien tranché définissent assez bien ce petit roman d’héroïc fantasy que j’ai dévoré en seulement quelques heures. 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s