Animae Symphonia – Nicolas Bonin

Hello les bouquivores !

Dans le cadre de mon partenariat avec Stories by Fyctia, je suis amenée à découvrir de récents auteurs, c’est le cas avec Animae Symphonia !

DSC_0024

La musique est une chose sérieuse, Monsieur Bardos. Elle permet de soulever les rochers, charmer des animaux et même remonter le temps !Au lycée de Montgimel, on ne plaisante pas avec la musique… et pour cause ! Pour qui sait la maîtriser, la musique est une forme de magie ancienne et puissante. Le jeune Stéphane Bardos rêve juste d’être une Rockstar pour séduire la belle Yseult. Avec son pote Jean, il veut monter un groupe de Rock alternatif. Le soir du concert de rentrée, alors qu’il garde les instruments, Stéphane découvre une étrange guitare et se retrouve face à une mystérieuse forêt, peuplée d’animaux étranges. Qui a ouvert ce passage ? Quel est le lien entre ces créatures étranges et les lycéens ? Entre univers musical des années 90 et monde des contes et légendes, Animae Symphonia revisite le mythe d’Orphée à grand coup de riff électriques. Vous n’écouterez plus Téléphone, Cabrel, la Mano Negra ou Metallica de la même manière. 

Ce qui m’a attiré en premier lieu, c’est véritablement la couverture que je trouve vraiment très belle, et cela donne envie de découvrir l’histoire !

On entre directement dans le monde d’un lycéen, dans les années 80-90 avec une présence de la musique très importante. Sur ce sujet, l’auteur ne nous arnaque absolument pas, et j’ai même été parfois très perdue. Il y a énormément de termes techniques et dédiés à l’univers de la musique, donc étant très extérieure à ça, je ne pense pas avoir compris l’ensemble.

En ce qui concerne l’histoire en tant que telle, j’ai trouvé l’idée très bonne à la base, mais il manquait à mon point de vue, un peu de travail encore. Si vous êtes sensible à l’univers de la musique, un peu de fantastique et une pointe d’humour, cela peut véritablement vous plaire, mais des points m’ont un peu dérangé.

Certains passages ne sont pas assez explicites pour réussir à tout imaginer, surtout pour suivre l’action. J’ai vraiment été peiné à plusieurs reprises sur ce point. Les personnages, qui sont pourtant très importants dans cette histoire, m’ont semblé pas assez travaillé et  peu approfondis. J’aurai voulu en apprendre plus sur chacun d’entre eux, surtout que c’est un groupe. Pour ce qui est de l’intrigue, on aurait pu s’acharner un peu plus dessus. Dès le début, on ne voit pas assez les enjeux et les dangers que courent ces lycéens. Les méchants paraissent finalement très inoffensifs et on ne conçoit pas la gravité de la situation. Les mécanismes pour faire avancer l’intrigue sont aussi très répétitives. Une fois, cela est bien, mais à force d’utiliser constamment la même méthode, cela lasse. J’ai vraiment eu cette impression de répétition et de narration qui tournait un peu en rond.

Tout cela rend un aspect très négatif à ce roman, mais je pense simplement qu’avec quelques modifications, on peut largement créer un roman très bon ! Mais malheureusement, cela n’a pas fonctionné avec moi. 

 

 

Je n’ai pas fait une dizaine de pas en agitant les mains que les êtres se tournent vers moi. Je remarque leur forme … particulière. C’était une mauvaise idée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s