Six pieds sous terre – Megära Nolhan

Hello les bouquivores !

Je suis heureuse de revenir pour vous parler d’un de mes derniers coups de cœur. Il s’agit de Six pieds sous terre de Megära Nolhan.

Les Anciens ont détruit le monde. Ils ont forcé l’humanité à descendre sous terre pendant que la Terre guérissait. Mais la Terre n’a pas guéri.

Il ne reste pas grand-chose de l’humanité. Les survivants ont trouvé refuge dans un biodôme souterrain : Antrum.
Jaleena, vingt ans, a toujours vécu sous terre. Elle n’a qu’une vague idée du monde du dehors, encore ravagé par les radiations causées par ses ancêtres. Elle se bat pour devenir médecin et sortir sa famille de la misère.
Alors qu’elle échoue une énième fois au concours d’entrée en médecine, une étrange épidémie fait son apparition et décime son peuple, qui n’a pas les moyens de se guérir.
Car à Antrum, l’oxygène a depuis longtemps remplacé l’argent.

Aucune description disponible.

Mon amour pour les dystopies et les post-apo n’est plus un secret pour personne, donc lorsque j’ai lu le résumé de ce livre, je me suis dit « Tient, tient, tient, c’est typiquement ce que j’aime !🧐 »

Et je me remercie d’avoir tenter l’expérience, parce que j’ai tellement aimé ! Et aussi un grand merci a l’auteure pour sa confiance ! J’ai commencé SPST un dimanche après midi, et l’ai terminé le lendemain. Je n’ai tout simplement pas pu me décrocher de l’intrigue !

Adieu les clichés nuls et les préjugés autour de l’AE, ici on a un roman :

  • Terminé / Achevé
  • Élaboré
  • Mise en page niquel
  • Intrigue gérée + rebondissements a souhait.

Bref, je suis rentrée dans l’univers, sans a priori, et je suis ressortie conquise. L’univers décrit est excellent. Pendant tout le livre dans Antrum, j’ai senti cette sensation d’oppression, d’étouffement. Cette recherche constante d’oxygène est vraiment anxiogène et démontre bien tout le problème de la vie sous terre. A cela, on ajoute une société complètement inégale et injuste, qui m’a révolté bien trop de fois, et on a un schéma très intéressant à suivre.

J’ai ressenti les liens forts entre chaque personnage et je me suis méfiée de certains dès le début (👀). Jaleena est un perso très complet: une force de la nature, mais avec une sensibilité incroyable. Suivre ses péripéties a été un réel plaisir. Et puis que dire sur toute la description qu’il y a ? Je ne voudrais pas vous spoiler, donc je ne vais pas en dire plus, mais voir ce monde étrange à travers ses yeux a été très enrichissant.

Je pense que ma partie préférée a été sans aucun doute la deuxième phase du roman avec toute la découverte que cela engendre. Outre tout cela, j’ai noté une pointe d’humour que j’ai vraiment bien aimé, et surtout bien placé dans les dialogues ! L’aspect héritage et conservation du savoir est très bien abordé. Ça a tendance à me toucher plus, étant donné que je souhaite devenir archiviste (donc j’ai kiffé quelques passages ahah). Je ne reviens pas sur l’aspect addictif, vu la rapidité de ma lecture, mais vraiment débloquez un créneau horaire pour ce livre et vous ne le regretterez pas !

 

Bref, ça a été un véritable coup de cœur, et je ne regrette absolument pas d’avoir découvert cette auteure ! N’hésitez pas a aller lire l’interview que l’on a réalisé ici. Mais surtout allez vous intéresser à ce qu’elle écrit ! 🙂

 

Avant que l’oxygène se fasse rare…
Avant que nous ne descendions sous terre, incapable de rester à la surface plus longtemps.
Avant que nous ne devenions des esclaves.

·••·

Si les Anciens avaient eu deux sous de bon sens, ils se seraient battus pour préserver la nature qu’ils étaient en train de détruire.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s